Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 22 août 2015

Un petit air de Don Camillo !

Avez-vous remarqué ?

L’avez-vous entendu ?

 

Tante Agathe en revenant du marché, après s’être attardée dans de grandes discussions avec des amis n’avait pas prêté attention au temps qui court...

Il était midi ...

Tante Agathe fut alors surprise d’entendre pour la première fois l’horloge de l’école égrener les douze coups de midi !!!

Depuis quelques temps l’horloge de la République sonne de nouveau l’heure, jusqu’à présent apanage de l’horloge de l’église.

Chacun pourra, se réjouit Tante Agathe, avoir l’heure qui lui convient le mieux.

Il reste à espérer que Tante Agathe n’aura pas à se demander si sa montre retarde, ou avance, si d’aventure l’horloge « républicaine » et l’horloge « ecclésiastique » faisaient la course à celle qui sonne la première.

Tante Agathe a retrouvé plusieurs coupures de presse du 18 janvier 2014 qui annonçaient le remplacement de l’ancien mécanisme de l’horloge (confié depuis  à l’écomusée des MémoiRes de Puisserguier) par une mécanique électrique.

 

01.18 Midi libre 18 janvier 2014.JPG

 

Mais il n’était pas précisé dans cet article que midi serait annoncé par la cloche de l’école...

A propos de cette horloge de notre patrimoine local, Tante Agathe a relu un paragraphe qui lui est consacré dans le tome 2 de « Puisserguier raconte ses mémoiRes » :

« Nous avons à Puisserguier, deux horloges qui donnent l’heure au village. Une se situe tout en haut du clocher de l’église, c’était un mécanisme à poids qu’il fallait remonter une fois par semaine, depuis le rez de chaussée de l’église avec une grosse manivelle.

L’autre, elle aussi à poids, se situe sur la façade de l’ancienne école des garçons, on y accède par l’appartement du directeur à l’aide d’une longue échelle.

Le préposé au remontage était un employé de la mairie qui devait chaque semaine prendre l’heure à l’horloge parlante du poste de radio (au 4ème top, il sera...) pour une mise à l’heure exacte.

Il n’y avait que l’horloge de l’église qui sonnait l’Angélus de midi et de 7 heures du soir.

Avec le progrès, la municipalité de l’époque a changé le mode manuel de remontage par un système électrique. ».

 

2014  7 mars 029.jpg

 Le mécanisme présenté à l'écomusée des MémoiRes.