Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 25 mai 2014

Bonne fête à toutes les Mamans !

Tante Agathe pense qu'il n'est point besoin de vous rappeler que, ce dimanche 25 mai, deux évènements importants marquent cette journée. Les élections européennes, devoir citoyen, et la Fête des Mères, témoignage d’amour.

 

Tante Agathe ne manquera pas d’aller voter et se joint à vous pour fêter toutes les Mamans que nous embrassons tendrement.

 

Quant à l'origine de la fête des mères, Tante Agathe a trouvé ces quelques lignes qui retracent l’historique de cette marque d'affection :

 

"_Chaque année, nous fêtons les mamans. Nous les remercions de l’attention, de la protection et de l’amour qu’elles nous donnent. Cette tradition n’est pas vieille comme le monde mais perdure depuis un certain nombre de siècles.

 

La fête des mères au temps des Gaulois

 

La fête des mères remonte au temps d’Astérix, c’est une tradition très ancienne ! Les premiers à avoir instauré une journée consacrée aux mamans sont les Grecs et les Romains, qui organisaient chaque année au printemps une cérémonie en l’honneur de Rhéa et Cybèle, les divinités mères des Dieux.

 

La fête des mères que l’on connaît

 

La version moderne de la fête des mères nous vient directement des Etats-Unis. Le second dimanche du mois de mai 1907, au moment du décès de sa maman, une américaine a demandé aux autorités d’instaurer une journée en l’honneur de toutes les mamans du monde le deuxième dimanche de mai. Vœu exaucé ! Les petits américains honorent leur maman le deuxième dimanche de mai depuis plus de 100 ans.

 

La fête des mamans françaises

 

Mais en France célébrer les mamans et plus généralement la famille, est une idée de Napoléon. C’est le premier qui a évoqué l’idée d’une fête des mères officielle au printemps en 1806. Au départ, le but était d’honorer les mères de familles nombreuses.

 

Il faut cependant attendre le 20 avril 1926, pour que la première  "journée des mères" nationale ait lieu. Il s'agissait alors d'honorer les mères de familles nombreuses, avec remise de "Médailles de la Famille française". Elle n'a jamais eu grand succès jusqu'en 1941,  moment, où le Maréchal Pétain institue la fête des mères pour repeupler la France qui souffre de la seconde guerre mondiale.

 

tante agathe

 

Pour Pétain, la famille est une valeur essentielle pour la France. Il a souhaité officialiser cette fête pour attirer l’attention sur le rôle de la femme au foyer. Son discours est réputé pour la polémique qu’il a entraînée. Certains lui ont reproché sa vision de "femme-objet".  La grande "invention" de Vichy, ce fut d'honorer toutes les mères, d'en faire une fête familiale et d'en laisser la prise en charge aux enfants eux-mêmes, tout en faisant encadrer ces activités par les maîtres d'école. Bref, le collier de nouilles, c'est depuis Pétain !

 

En 1950, cette fête très populaire est officiellement fixée au 4ème dimanche de mai. Si ce dernier est le dimanche de Pentecôte, la fête des mères est reportée au premier dimanche de juin. _"

 

 

lundi, 07 avril 2014

Bien regrettable incohérence

 Déception de Tante Agathe qui apprend par voie de presse (cf,Le Petit journal 28 mars 2014 Floralies.JPG) l’annulation de la manifestation de printemps « Les Floralies » prévue le dimanche 13 avril et organisée chaque année, sur la promenade et la Place de la République, par l’association A.L.P. (Animation Loisirs Puisserguier)

 

tante agathe

 

Sympathique animation qui draine une foule de badauds à proximité des commerces tels les bars, la presse, la boulangerie ou Franprix, ....

Ouverts le dimanche matin pour certains et toute la journée pour les autres.

Pour Tante Agathe cela apparaît comme une belle aubaine pour « faire marcher le commerce ».

N’est-ce pas un des buts de ces organisations festives ?

 

D’où l’interrogation de Tante Agathe:

 

De qui se moque-t-on ?

 

Les dirigeants de l’association « corporatiste » d’une partie des commerçants (c’est leur droit syndical) qui avaient manifesté très fortement leur désaccord (en décembre 2013) sur la manière dont l’A.L.P. avait organisé le marché de Noël, estimant que certains commerçants n’étaient pas desservis (rue de la République, place de l’église... et le château...), avaient créé, le même jour, un marché de noël « bis » dans la plus grande confusion.

 

Ce sont ces mêmes responsables qui, ce 13 avril, présentent une exposition de voitures américaines (au demeurant fort intéressante) sur la place du millénaire, à mille lieux des commerces précités.

Tante Agathe est bien forcée de constater que la cohérence ne semble pas être la principale qualité de ces personnes.

 

Après lecture de l’article dans lequel sont rappelées ces réunions « sur le projet de dynamisation du village » Tante Agathe pense qu’il serait vain de continuer à dépenser l’argent des contribuables pour des démarches qui semblent systématiquement vouées à l’échec.

 

Mais, avec son optimisme inébranlable, Tante Agathe compte sur le conseil municipal nouvellement élu (dont un des points forts du programme porte sur un soutien appuyé à la vie associative) pour mettre enfin de l’ordre dans cette gabegie ! 

 

 

@ Bonjour Tante Agathe,

Je suis aussi très déçue que cette manifestation soit annulée !

Après les polémiques autour du marché de noël, il serait peut-être temps qu'un haut là soit mis par la mairie (même si le nouveau conseil municipal vient juste d'être installé).

 

Certaines associations arrivent à proposer des manifestations en commun, il semblerait, vu de l'extérieur, que l'association des commerçants n’arrive pas à intégrer une manifestation, ou a en organiser une avec d'autres associations .....

 

Il y a des questions à se poser !!!!

 

J'ai lu l’article dans lequel il est question des réunions " sur le projet de dynamisation du village". A voir comment réagissent ces personnes, je suis d'accord, ces réunions ne servent à rien, si ce n'est dépenser l'argent des contribuables ....

Le problème c'est que dans quelques années, ces commerçants diront que s'ils n'ont pas de clients, c'est à cause de la déviation !!!!

Mathilde

 

jeudi, 03 avril 2014

Quand la raison l’emporte

Tante Agathe tient, sans tarder,  à vous communiquer une excellente nouvelle pour l’animation de notre Village.

 

tante agathe

 

Les représentants des Associations CAVHIP, ALP et autres... ont fait savoir à Tante Agathe que le Dimanche 13 avril (après une longue nuit de négociation et à l’heure des croissants), ils ont décidé de se regrouper pour offrir à leurs concitoyens une grande journée festive.

 

Tante Agathe est ravie de cet important accord.

 

@ Merci pour ce poisson d'avril enthousiasmant.

Louis Anguera

 

@ Excellente nouvelle, c'est le marché aux fleurs,

Annie

 

@ Sacrée farceuse de Tante Agathe !!!

Tout d'un coup je me suis laissée prendre à tes arguments.

Puis tout bien réfléchi j'ai regardé mon calendrier et  en voyant la date je me suis dit que tu nous faisais avaler un beau poisson d'Avril.

Il n'est pas interdit de rêver, par les temps qui courent cela ne fait de mal à personne.

Ne change pas, continue sur cette lancée, la dérision est quelquefois une arme efficace.

Mamie gâteau

  

@ Si ce n'est pas un poisson d'avril !! Enfin, une bonne nouvelle ...

Mathilde

tante agathe

  

samedi, 01 mars 2014

Un beau jour de 2006, le 12 juin !

Bonjour !

 

Chaque jour nouveau voit arriver son lot d'évènements dans notre paisible village héraultais qu'est PUISSERGUIER...


D'où des tonnes d'anecdotes que Tante Agathe, la bien nommée, se fera un immense plaisir de vous conter au bon gré de son humeur....


Tante Agathe est en admiration devant notre beau château...

Mais se demande toujours quelles sont les heures de visites ?

 

Tante Agathe 12 juin 2006.jpg

 

Le premier commentaire était d’Eliane qui écrivait :

« J’ai le regret de vous annoncer que le château possède divers propriétaires et donc ne peut être visité. Dommage, il est si beau. »

Tante Agathe en était désolée, et approuvait Eliane quant à la beauté du château.

15 visiteurs avaient débuté l'aventure avec Tante Agathe.

Relire les Chroniques de Tante Agathe : plus de 500 pages, en cliquant sur :

Chronique de Tante Agathe, tome 1 Partie UN.pdf

Chronique de Tante Agathe, tome 1 Partie DEUX.pdf

Chronique de Tante Agathe, tome 1 PARTIE TROIS.pdf 

Chronique de Tante Agathe, tome 1 Partie QUATRE.pdf

 Chronique de Tante Agathe, tome 1 Partie CINQ.pdf

Chronique de Tante Agathe, tome 1 Partie SIX.pdf 

@Très bonne idée Tante Agathe !
J'ai commencé à feuilleter ... que de souvenirs !

Mathilde

 

@ Enfin de retour, c'est très bien , tu nous manquais.

jn badenas

 

lundi, 24 février 2014

Une soirée avec le Pélican de Puisserguier

Certains d’entre vous ont, comme Tante Agathe, profité d’un magnifique temps de printemps pour rejoindre, ce samedi, vers 18 heures, les « Patatr’Oc » qui présentaient une belle animation intitulée « Carnaval es arribat ».

 

Tante Agathe a été agréablement surprise du grand nombre de Puisserguiérains qui s’étaient rassemblés au départ du cortège (à coté de la mairie) que précédait la fameuse et turbulente mascotte représentant le Pélican de Puisserguier.

 

Tante Agathe a donc déambulé  à travers le village avec les enfants déguisés (ainsi que quelques parents) qui formaient une joyeuse troupe soutenue par fifres et tambourins.

 

tante agathe

 

Halte après halte, Tante Agathe a suivi le "Totem" de la Place de la République, à la place de l’église, en passant par la cour du château.

Et c’est assez tard dans la soirée que toute cette peuplade de gais lurons s’est séparée heureuse d’un grand moment de fête partagé ensemble.

 

Tante Agathe ne peut qu’être satisfaite du succès rencontré par de tels rassemblements suscités par la passion de quelques bénévoles au service de leurs concitoyens.

 

dimanche, 23 février 2014

A chacun son Gavach !

tante agatheDernièrement Tante Agathe a été invitée, avec quelques amis, à se rendre à Creissan pour assister à une soirée avec Patrick Béziat dont la conférence a captivé un nombreux public.

En tissant une histoire inédite des Gavachs, le conférencier a peint ces hommes et ces femmes qui descendaient à pied ou en carriole les gradins de l’amphithéâtre languedocien jusque dans la plaine pour y trouver du travail.

Comme toute l’assemblée conquise par ce remarquable exposé, Tante Agathe, a suivi l’évocation des racines du mot Gavach, ses diverses étymologies, ses définitions et les différentes origines de ceux qu’il désignait selon la région, Patrick Béziat a bien démontré comment, au fil du temps et des aléas économiques, les Gavachs, par leur audace et leur travail ont trouvé leur place dans nos villages, et combien ils ont été au XIXème et au XXème siècle « des acteurs majeurs mais minorés d’un moment exceptionnel de notre histoire ».

Tante Agathe a appris ce soir là qu’en ces temps reculés les gens de passage à Puisserguier avaient un regard étonnant, voire méprisant sur les autochtones de notre village.

 

tante agathe

 

Au cours de cette conférence très instructive Tante Agathe a aussi noté que tous les villages de notre région seraient morts sans l’arrivée de ces « Gavachs » (en d’autres termes les « immigrés » ou les « estrangers ») et de ce fait, chacun d’entre nous était le Gavach de quelqu’un et que tout le monde avait son Gavach.

A la lecture du dernier bulletin municipal Tante Agathe a relevé que le nombre des décès (47) était supérieur au nombre des naissances (12).

Tante Agathe pense que vous comprendrez mieux l’intérêt d’accueillir chaque année de nouveaux "Gavachs" parmi nous.

Les temps changent ? Pas tant que ça !!!