Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 29 décembre 2014

Trouver un trésor ! Un Napoléon d’Or !

Tante Agathe connaît parmi ses amis ou ses proches, des « chercheurs de trésors » équipés de la fameuse poêle à détecter les métaux.

Ainsi que Tante Agathe vous pourrez  constater en parcourant les sites spécialisés que les découvertes sont de toutes natures : du simple bout de ferraille à l’objet en or, « Graal » du chercheur.

 

Poele detection.jpg

 

Un des familiers de Tante Agathe a même trouvé, quasiment au même endroit à plusieurs jours d’intervalle, des pièces en or, notamment des Napoléons d’or.

L’extase garantie !!!

Mais, en ces temps de fête à Puisserguier Tante Agathe vous affirme qu’il n’est point besoin de s’équiper du matériel de détecteur pour trouver une pièce de « Napoléon en Or » dans notre village.

Le secret ?

Et bien Tante Agathe vous conseille de faire comme elle, vous rendre chez Séraphin, là où Marjorie et Stéphane innovent en cachant (à la place de la fève)  dans deux des galettes des rois vendues, du 1er au 31 janvier, une belle pièce de monnaie : « un Napoléon d’Or ».

Une raison supplémentaire, pense Tante Agathe, pour aller chercher la délicieuse pâtisserie « chez Séraphin », et, avec ou sans Napoléon d’or, passer un bon moment en famille ou entre amis.

dimanche, 21 décembre 2014

Les clés du succès : « Imagination & création »!

Dernièrement Tante Agathe a éprouvé un immense plaisir en lisant la presse régionale.

Son village y apparaît auréolé d’une formidable image de marque grâce au travail de quelques associations mises à l’honneur dans ces articles, et dont les membres ne semblent manquer ni d’imagination, ni d’esprit créatif.

tante agathe

Midi libre 8 décembre 2014.JPG  * Le Petit journal 4 décembre 20140001.JPG

Tante Agathe est ravie de constater que des forces vives  s’activent à rassembler leurs concitoyens en proposant des animations de grande qualité, tout en démontrant à d’autres, qui n'ont pas une once d'imagination ni de facultés de réflexion, qu’il est possible de bien vivre ensemble.

@ Je suis tout à fait d'accord. L'automne Fête était excellent. Un grand merci à tous ceux qui ont travaillé à en faire un succès.

Adrian

 

@ Fédérer, même pas en rêve !... Œuvrer ensemble, le bon plan !

Même si certains feignent d’ignorer la réalité, vous avez constaté que depuis quelques années, et particulièrement en cette fin de 2014, les achats de Noël se font de plus en plus tôt.

Depuis début novembre, voire un peu avant, tout le monde se rue dans les « hypers » et début décembre, les « marchés de Noël » fleurissent dans nos villages.

C’est ainsi, qu’encore en 2013 le marché de Noël organisé par une association *, dont c’est le fondement de sa création, avait lieu vers la mi-décembre.

Cette année, pour se plier aux exigences du moment, et pour éviter toute confusion dans l’organisation, l’A.L.P. * nous a concocté un marché joliment baptisé « les Automnales » dont on ne peut que constater l’éclatante réussite.

Et puis, dimanche dernier, une ombre dans le brillant palmarès du village...

Je pense, sans trop m’avancer, dire le triste ressentiment d’une majorité au regard d’une bien terne animation qui fait tache dans le paysage puisserguiérain.

Certains m’ont même parlé de « honte » ...

Vouloir fédérer les autres (donc les coiffer, ce qui est une énorme et détestable erreur), vouloir s’occuper de tout, organiser des animations sous d’autres appellations, ne fait que créer des dissensions et une image peu gratifiante du village.

« Fédérer » implique le dictat de « chefaillons » dont personne n’a besoin, surtout, si de surcroît on constate un manque cruel d’imagination.

Plus que jamais, chaque association doit continuer à travailler par passion, exclusivement sur ce qui lui incombe (le tout azimut de récupération, en faisant croire au rassemblement, ne mène à rien) mais bien sur participer, le moment venu, à des animations communes en relation avec un évènement particulier comme, par exemple, la fête d’été (sous la houlette de la Mairie).

Jorie

samedi, 13 décembre 2014

Sauver une vie !!!

En allant faire ses courses Tante Agathe a été intriguée par un petit coffret récemment installé sur le mur de la mairie, en face de votre Franprix.

A regarder de plus près Tante Agathe a pu constater que notre municipalité a fait installer un défibrillateur pour pourvoir secourir nos concitoyens qui pourraient être victimes d’un malaise cardiaque.

defibrillateur.jpg

Tante Agathe se félicite de cette initiative et s’est empressée de rechercher comment on s’en sert.

Ci-dessous :

Défibrillateur : mode d'emploi   

L'installation de défibrillateurs dans les lieux publics se généralise en France. Cet appareil est accessible à tous et d'une grande simplicité d'utilisation. Si une personne est victime d'un arrêt cardiaque devant vous, n'hésitez pas à vous en servir !

Vous pourrez peut-être lui sauver la vie !

 

tante agathe

 defibrillateur mode d'emploi.jpg

mercredi, 27 août 2014

Sous peu, le rideau va tomber !

 Cela aurait pu, comme trop souvent « un bruit qui court »....

Malheureusement, comme Tante Agathe vous n’ignorez peut-être pas que la Charcuterie Pujol, ouverte depuis trois générations, va (faute d'avoir trouver un repreneur) définitivement cesser son activité le 14 septembre 2014.

 

tante agathe

 

Mise à part l’église, le cabinet de podologue et la pâtisserie Conca à quelques mètres, la place va ressembler à un véritable désert commercial bien regrettable.

Tante Agathe se lamente déjà à l’idée de ne plus pouvoir acheter les divines tripes dont Alain Pujol avait le secret de préparation.

Sans parler du boudin,...

 ... Et des saucisses ainsi que tous les autres délices que l’on pouvait trouver dans cette boutique où Tante Agathe appréciait aussi l’accueil chaleureux de Chantal, l’éternel sourire aux lèvres.

 Mais Tante Agathe se résigne en se disant que c’est la vie, et qu’après toutes ces années au service de leurs fidèles clients, navrés par ce départ, ils méritent amplement une belle retraite que Tante Agathe leur souhaite longue et agréable.

 

@ En remerciement à Alain et Chantal Pujol pour leurs saucisses aux truffes, leurs petits salés, les fricandeaux etc..., qui ont réjouis nombreux de nos repas de famille.

En leur souhaitant une bonne continuation. 

Sincèrement. Bertrand

jeudi, 31 juillet 2014

Qui a volé les drapeaux ?... A Plouc’Ville.

L’autre  matin profitant d’une accalmie du vent Tante Agathe décide de sortir sa belle bicyclette pour se rendre au village.

Passant devant la mairie, quelle ne fut pas la surprise de Tante Agathe de voir que deux des quatre drapeaux s’étaient volatilisés....

Qui a bien pu voler les drapeaux s’est demandée Tante Agathe ?

 _ Plouc’Ville ? Mais non,  Tante Agathe, tu n’y es pas, tu te trompes.

Plouc’Ville !!!, m’enfin, Tante Agathe, nous sommes à Puisserguier ! Comment peut-on imaginer que dans notre paisible Puisserguier, avec certains de ses concitoyens de « l’intelligentsia » locale garant de la morale et dont la finesse et la sagesse d’esprit sont notre fierté, puissent se produire de si vilaines choses._

 Tante Agathe, bien éveillée, est repassée devant la mairie du village. Il manque bien les deux drapeaux, « Croix occitane » et « Europe », le drapeau « français » étant en berne, en signe de compassion nationale décidé par notre Président de la République.

 

tante agathe

 

 Il parait que, ces derniers jours, c’était la fête d’été.

 C’est la fête !... La fête !!!....

La fête !!!....

jeudi, 05 juin 2014

6 juin 1944 FONTJUN

6 juin 2014, commémoration nationale du D.Day !

 Tante Agathe pense qu’à cette occasion, il  ne serait pas inutile de rappeler une page d’histoire tragique de notre village et des villages voisins.

En cet effet, Tante Agathe a retrouvé tous les témoignages suivants qui retracent la fatale aventure, pour de très jeunes gens tombés sous les balles allemandes ce 6 juin 1944 à FONTJUN.

 

333685529.jpg

 Document Médiathèque Maureilhan

 

http://evasion.midiblogs.com/archive/2014/06/04/6-juin-19...

http://lesmemoiresdemaureilhan.blogs.midilibre.com/archiv...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maquis_de_Fontjun

http://www.dailymotion.com/video/xgbjh2_fontjun-06-juin-1...

http://cessenon.centerblog.net/471936-L-affaire-de-Fontjun

http://www.midilibre.fr/2011/06/13/emouvant-hommage-aux-v...

http://www.midilibre.fr/2014/06/03/yves-bousquet-combatta...

Magnifiques et bienfaisantes plantations

 En flânant sur la promenade Tante Agathe se remémore  les travaux pharaoniques de l’année 2013.

 

Tante Agathe pense que la patience (à supporter les nuisances inévitables) a été récompensée,  et se réjouit de voir toutes ces nouvelles plantations qui prennent pieds doucement, mais surement, pour embellir un peu plus ce lieu public agréable à fréquenter.

 

tante agathe

 

Bien vivre à Puisserguier !

Dit avec des fleurs ravit Tante Agathe qui partage ce plaisir avec vous.

dimanche, 25 mai 2014

Bonne fête à toutes les Mamans !

Tante Agathe pense qu'il n'est point besoin de vous rappeler que, ce dimanche 25 mai, deux évènements importants marquent cette journée. Les élections européennes, devoir citoyen, et la Fête des Mères, témoignage d’amour.

 

Tante Agathe ne manquera pas d’aller voter et se joint à vous pour fêter toutes les Mamans que nous embrassons tendrement.

 

Quant à l'origine de la fête des mères, Tante Agathe a trouvé ces quelques lignes qui retracent l’historique de cette marque d'affection :

 

"_Chaque année, nous fêtons les mamans. Nous les remercions de l’attention, de la protection et de l’amour qu’elles nous donnent. Cette tradition n’est pas vieille comme le monde mais perdure depuis un certain nombre de siècles.

 

La fête des mères au temps des Gaulois

 

La fête des mères remonte au temps d’Astérix, c’est une tradition très ancienne ! Les premiers à avoir instauré une journée consacrée aux mamans sont les Grecs et les Romains, qui organisaient chaque année au printemps une cérémonie en l’honneur de Rhéa et Cybèle, les divinités mères des Dieux.

 

La fête des mères que l’on connaît

 

La version moderne de la fête des mères nous vient directement des Etats-Unis. Le second dimanche du mois de mai 1907, au moment du décès de sa maman, une américaine a demandé aux autorités d’instaurer une journée en l’honneur de toutes les mamans du monde le deuxième dimanche de mai. Vœu exaucé ! Les petits américains honorent leur maman le deuxième dimanche de mai depuis plus de 100 ans.

 

La fête des mamans françaises

 

Mais en France célébrer les mamans et plus généralement la famille, est une idée de Napoléon. C’est le premier qui a évoqué l’idée d’une fête des mères officielle au printemps en 1806. Au départ, le but était d’honorer les mères de familles nombreuses.

 

Il faut cependant attendre le 20 avril 1926, pour que la première  "journée des mères" nationale ait lieu. Il s'agissait alors d'honorer les mères de familles nombreuses, avec remise de "Médailles de la Famille française". Elle n'a jamais eu grand succès jusqu'en 1941,  moment, où le Maréchal Pétain institue la fête des mères pour repeupler la France qui souffre de la seconde guerre mondiale.

 

tante agathe

 

Pour Pétain, la famille est une valeur essentielle pour la France. Il a souhaité officialiser cette fête pour attirer l’attention sur le rôle de la femme au foyer. Son discours est réputé pour la polémique qu’il a entraînée. Certains lui ont reproché sa vision de "femme-objet".  La grande "invention" de Vichy, ce fut d'honorer toutes les mères, d'en faire une fête familiale et d'en laisser la prise en charge aux enfants eux-mêmes, tout en faisant encadrer ces activités par les maîtres d'école. Bref, le collier de nouilles, c'est depuis Pétain !

 

En 1950, cette fête très populaire est officiellement fixée au 4ème dimanche de mai. Si ce dernier est le dimanche de Pentecôte, la fête des mères est reportée au premier dimanche de juin. _"

 

 

23 à 6 !!!

 Peut-être qu’hier soir vous étiez, comme Tante Agathe, scotchés à la télé pour savourer la victoire du RCT Toulon pour cette finale de Rugby TOULON/SARACENS diffusée depuis le stadium de Cardiff.

 

Mais direz-vous à Tante Agathe, « pourquoi parler de cette victoire toulonnaise sur ton blog, chroniques sur Puisserguier ? ».

 

Et bien Tante Agathe a trouvé qu'il était opportun de souligner que Puisserguier possède aussi de bien belles équipes de Rugby « ABB XV » qui flirtent avec les succès et que deux illustres personnages nés à Puisserguier se sont aussi distingués, en leurs temps, au RCT Toulon.

 

Tante Agathe veut parler des frères Herrero, André et Daniel (l’homme au bandeau rouge sur crinière blanche).

 

Tante Agathe profite donc de cette occasion pour rappeler que le 25 mars 2012 le stade municipal a été baptisé « Stade des Frères Herrero » lors d’une cérémonie émouvante à laquelle participaient André et Daniel.

 

tante agathe

 

Tante Agathe s’est laissée dire que, de temps à autre, vous pouvez voir à Puisserguier la silhouette de Daniel, ce grand et sympathique gaillard venu rendre visite à des parents ou amis.... 

mardi, 15 avril 2014

Quand la Promenade s’éclate !!!

 Tante Agathe, grande amatrice de la Musique qui « bouge » a été heureuse d’aller assister, samedi 12 avril, devant le bar des Arts, à la soirée organisée par les Goulamas’k,  à l’occasion de la sortie de leur Cinquième album « live » Rabia e Poesia.

 

tante agathe

 

Une foule d’amateurs avisés ou simplement appréciant la  musique est venue participer à la fête !

C’est très tard que tout le monde s’est quitté la tête pleine de souvenirs musicaux.

 

Le lendemain dimanche 13 avril, c’est une cohorte de belles voitures, invitées par les commerçants du village, que Tante Agathe a eu le plaisir d’admirer.

 

tante agathe

 

Une d’entre elles a particulièrement attiré l’attention de Tante Agathe. Une « Dodoche » relookée avec une carrosserie en matériaux composites.

 

tante agathe

 

Le beau temps s’était décidé à être de ces deux parties, et comme tous les visiteurs, Tante Agathe n’a pas pu cacher sa gaieté de goûter ces deux bien belles journées.