Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 18 novembre 2015

Et pendant ce temps là !!!

Peut-être que, comme Tante Agathe, depuis le 6 novembre, vous vous êtes laissés emportés par cet élan commémoratif porté par l’union de plusieurs associations de notre village qui ont conjugué leurs efforts pour ce magnifique hommage aux poilus de Puisserguier mort en 1915.

Cette année, plus encore que l’an dernier, Tante Agathe a pu noter l’engagement des enfants des écoles Font claire et des Jeunes de la MJC dans ce devoir de mémoire. Lectures de textes sur le marché, lecture de lettres de Poilus devant le monument aux morts, dessins exposés à la MJC.... Entonnant en chœur, sur chaque site, une belle Marseillaise qui a touché Tante Agathe au fond du cœur.

TA 11 NOV.jpg

Mais qu’ont pu penser, s’est indignée Tante Agathe, tous ces enfants qui s’étaient penchés avec beaucoup de respect et d’enthousiasme, avec leurs enseignants, sur le drame de cette « grande guerre », quand devant le monument aux morts, au cours d’un discours que Tante Agathe aurait pensé qu’il fut sifflé, il devient question de la « guerre d’Algérie » qui amène l’orateur a réglé quelques comptes avec le Maire actuel de Béziers ???

Dis-nous Tante Agathe !!! Cet homme et tous ceux de son association « d’anciens combattants » ???

Se sont-ils déplacés pour aller écouter ces gosses dont ils ne sont surement pas capables d’apprécier la sincérité ? Sont-ils allés voir « 1914-1918, Adieu la vie, Adieu l’amour » ? Ont-ils vu les peintures poignantes « Paysages et portraits de guerre » d’Olivier Keuchel ou les dessins sur les « animaux de guerre » des enfants à la MJC ? Ont-ils franchi le seuil de la bibliothèque où était présenté « les écrivains ayant participé au conflit » ? Se sont-ils rendus à la conférence « 1915, Puisserguier dans les tranchées » ? Iront-ils voir les armes de guerre (14-18) et les soldats de plomb exposés à l’écomusée ? Ont-ils acheté au bouquiniste venu de Montblanc quelques livres sur cette terrible guerre ?

Que Nenni Tante Agathe,....

Ils avaient mieux à faire. Festoyer à la Maison du peuple, Ripailles puis bal musette !!!

Pendant que les « autres », selon eux, « faisaient la fête », eux se « recueillaient ».

Et bien Tante Agathe,  n’ont-ils pas ainsi rendu un bel hommage à nos Poilus ????

 

Déjà en 2006 !!!!!

Tante Agathe a ressorti de ses archives deux commentaires signés "KZO" puis "JPS" qui devint au fil du temps un très précieux ami.

Tante Agathe salue cet ami disparu trop jeune.

11 novembre 2006.

 Bonjour,Le discours prononcé lors de la cérémonie a pu créer quelque émotion ... lorsque la crise des banlieues a été évoquée, "les jeunes qui utilisent des pierres et des cocktails Molotov", alors que d'Anciens Combattants (plus de 25 000) ont perdu la vie lors de la guerre d'Algérie, à l'époque "où la France allait au-delà de ses limites terrestres et maritimes" (sic).

Quel curieux amalgame que ce salmigondis de propos populistes caressant un certain électorat dans le sens du poil (pas du poilu, non...). D'aucun a cru entendre des propos racistes. N'allons pas jusque là, certes, mais restons méfiants. A l'heure de la République Une et Indivisible et de la commémoration des Hommes qui se sont sacrifiés pour Elle, prenons garde aux pensées qui prônent l'exclusion et le rejet de nos jeunes.

Une pensée pour les troupes coloniales tombées lors des batailles à Verdun, à Vimy, au Col du Linge ou dans la Somme. Qui sait? Le soldat inconnu est peut-être issu de leurs rangs...

Ce commentaire a été posté par KZO.

 

16 novembre 2006, Bonsoir Tante Agathe,Merci de votre réponse, j'étais loin d'en attendre autant!

Il n'a jamais été question, pour ma part, même si mes convictions politiques sont éloignées du maire actuel de Puisserguier, de polémiquer sur votre blog que je ne voudrai nullement salir par des pensées qui dépassent son cadre.

Seulement voilà, lors du discours prononcé par le président des anciens combattants (que je ne cite pas sur votre blog...), de nombreuses personnes présentes au pied du monument aux morts ont été heurtées, pour le moins, par les propos tenus lors ce cette cérémonie de commémoration. En effet, par un effet peu talentueux (le discours a été mal écrit, ce que je pense.), la fin de la guerre d'Algérie ayant été évoquée, il a été dénoncé le comportement de certains jeunes de nos banlieues. Entre la guerre d'Algérie et la cicatrice qu'elle a engendrée, et les bus brûlés dans la périphérie de Paris et de Marseille, il y a là un glissement sémantique qui fait écho à certains propos extrémistes voire populistes, surtout à droite, sans vouloir politiser exagérément.

Je suis enseignant, en histoire et géographie, et je vois là un raccourci non pas hasardeux mais voulu, alors que notre village n'a pas besoin de servir de terreau à la xénophobie non plus qu'à l'exclusion de notre jeunesse. A Montels, à quelques kilomètres d'ici, le Front National a fait des scores élevés.

Vous semblez me reprocher d'utiliser votre blog comme tribune politique. Nulle n’était mon intention et je ne m'en offusque point. Avec respect et humour, je vous rappellerai que Tante Agathe fait essentiellement de la politique: la politique, étymologiquement, c'est s'intéresser aux "choses de la cité", ce que vous faites admirablement bien.

En vous adressant mes plus tendres et sincères salutations, je vous souhaite de continuer longtemps à animer votre blog.

Tant mieux pour notre village.

JPS @,par e-mail