Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 25 juin 2015

Des pelleteuses pour la "Déviation"...

Il fait beau, alors faites comme Tante Agathe, sortez votre belle bicyclette et allez faire un tour du coté du cimetière de PUISSERGUIER.

Et, est-ce le nouveau scoop du moment ?

Tante Agathe a pu voir « l’Arlésienne » dont tout le monde parle depuis plus de cinquante années... LE CHANTIER !!!

 

tante agathe

 

En effet Tante Agathe vous le confirme, photos à l’appui, les travaux de la déviation ont enfin débuté...

tante agatheIl semblerait néanmoins qu’en lisant le panneau, qui stipule « fin des travaux : été 2015 » Tante Agathe a  trouvé qu’il y ait un léger retard dans le planning.

M’enfin c’est parti.... soyez, comme Tante Agathe, patients et indulgents !!!!

 

tante agathe

tante agathe

tante agathe

 2 juillet 2015, le premier pont est sorti de terre.....

tante agathe

tante agathe

dimanche, 21 juin 2015

En attendant...

Relire ci-dessous les Archives de Tante Agathe.

 

 ... « Petites histoires » sur la déviation...

A la vitesse d’un escargot !!!!

Où l’on reparle de la déviation !

 Sur Midi libre du 29 novembre, en le parcourant comme tous les matins,  Tante Agathe est tombée sur ce titre : « Les travaux de la déviation se préparent. Début du chantier au début 2015 pour trois ans ».Midi libre 29 novembre 2014.JPG

Trois ans semblent devoir être nécessaires pour réaliser une route de 3 km.... (3000 mètres !!!).

Tante Agathe a pensé un instant que c’était une faute de frappe, une erreur de retranscription...

... A moins, se dit Tante Agathe, que les moyens mis en œuvre sur ce chantier (village médiéval oblige) nous viennent directement du moyen âge....

 

tante agathe

 

Que nenni !

Tante Agathe apprend dans cet article que plusieurs ouvrages d’art, aménagements divers ou démarches administratives vont considérablement ralentir les travaux de cette déviation dont, à peu près, tout le monde est désormais convaincu qu’elle redonnera du dynamisme à notre village.

A ce propos Tante Agathe a aussi appris qu’un cabinet spécialisé a travaillé avec la mairie, les commerçants et les associations pour se projeter dans l’avenir de « l’après déviation ». Lire Midi libre de ce 17 décembre : Midi libre 17 décembre 2014.JPG

Tante Agathe espère que, lors de son premier diagnostic archéologique (février 2015), l‘INRAP ne tombera pas sur des os de lapins enterrés par des chasseurs après un casse croûte, faute de quoi, les érudits du coin pourraient prétendre qu’il s’agit des restes de dinosaures ou d’un illustre combattant romain.

Ce qui aurait pour conséquence, (c’est le pire craint par Tante Agathe) l’arrêt des travaux reportant une nouvelle fois la déviation aux calendes grecques.... 

La déviation « Bouc émissaire »

Maison du Peuple, lundi 7 février 2011 !

 

Réunion publique d’information (nombreuse assistance) sur la mise en œuvre de la déviation de la RD 612 (feu RN 112).

 

Plan déviation 4.02.2011.JPG

  Plan déviation 4.02.2011.JPG       Planning déviation 4.02.2011.JPG

 

M. Mesquida et M. Badenas entourés des ingénieurs maîtres d’œuvre ont répondu aux questions concernant sa prochaine mise en service (fin 2015) :

 

De sacrées questions ou objections !!!

 

Un intervenant prétend que le projet ne tient pas compte des nuisances apportées à la zone Natura 2000 ?

Ouah…, remarquable cet élan de respect pour la nature, les fleurs, les oiseaux… L’Aigle, les règlements.

 quoi de neuf chez tatie

Saccage de Natura 2000.jpg

 Citoyen dont les analyses à géométrie variable, le font moins regardant sur le bruit des ULM, des moto-cross et du saccage des garrigues, le tout, dans le même périmètre que la future déviation.

 Moins scrupuleux, aussi, quand il s’agit de s’élever contre des illégalités dont il n’ignore rien.

 Un autre parle d’une route parallèle déviant les différents villages. [NDLR : Un axe Tarn/Sète est en cours de réalisation].

La déviation sud aurait pu être choisie d’après l'interlocuteur suivant qui prend en exemple les travaux de l’A75 (débuté dans les années 70). Dantesque.

Il lui est fait remarqué que tout est possible techniquement, mais que si nous attendons d’avoir les fonds nécessaires pour réaliser le « parfait » nous serons tous sous terre depuis de nombreuses décennies avant que cela ne se fasse.

A noter que le trafic des camions venant de Capestang (infime partie du flux de 10 000 véhicules dont presque 1300 camions /Jour traversant le village) pourrait tendre vers zéro avec un arrêté préfectoral interdisant de prendre ce « raccourci ».

Les poids lourds venant par exemple de Port la Nouvelle devraient utiliser l’itinéraire passant par Béziers (sortie ouest) pour se rendre à St Pons et au delà.

 

Etonnant, cet étonnement qu’on ait laissé acheter des parcelles de vignes sans dire qu’une déviation était projetée… Etonnant conseiller municipal dans la précédente mandature (!!!).

 

Mort des commerces ?

 

Des archives sembleraient prouver que depuis  1932 nos anciens parlent de cette déviation. Dans les années 70 elle devient un projet concret… Pendant ce temps ce sont plus de 90 commerces qui ont disparu !

Il n’y a donc pas de causes à effets avec une quelconque déviation ! La pollution, nuisible à la santé, étant le seul fait majeur à prendre en considération.

 

Dans un village, ou un quartier, les Commerces sont dit de « proximité », c’est l’essence même de leur ouverture et de leur bon fonctionnement. La clientèle visée n’est-elle pas d’abord et avant tout celle des autochtones ?

Sourire, amabilité, service, prix étant le béton de la prospérité.

Une remise en cause personnelle, et un petit bilan du « pourquoi » font du bien de temps à autres

Sérieusement un boulanger ou un marchand de journaux vivent-ils de la clientèle de passage ? Certains, sans concurrence profitent même d’un monopole.

Pensez vous que les km de saucisses vendues chaque année par notre divin charcutier aient à craindre de la concurrence de quelques 2.7 km de contournement.

Plus d’un continuera, y compris en rampant, à faire un détour pour aller acheter les succulentes charcuteries et les incontournables tripes de «chez Pujol ».

 

Pensez-vous que la future déviation soit la cause de la fermeture de la charcuterie Catala ?

Le « Temps des fleurs », un temps sur la place de l’église avec possibilité de se garer pour les livraisons, délocalisé rue de la République ne vous interpelle pas sur l’opportunité d’un bon ou d’un mauvais choix ? Qu’a à voir la déviation ?

Autrefois, en sortant de la messe, le dimanche, n’allions nous pas enquérir quelques fleurs à offrir à Madame, ou à Maman ?

N’est-ce pas en face d’une église ou à coté d’un cimetière qu’on trouve généralement le fleuriste ?

La déviation va-t-elle changer quelque chose pour ces sympathiques commerçants ?

 

Toute nouvelle installation d’un nouveau commerce devrait amener le nouvel artisan à réaliser une étude de marché, évaluer la potentialité de clientèles, exprimer des besoins. La déviation étant un des paramètres objectifs à faire intervenir dans une projection de création.

 

Enfin, pour cette « fameuse survie », en concertation avec les services publics (mairie, CG) il ne doit pas être impossible de mettre en place une signalétique avant chaque giratoire, aux entrées du village, spécifiant les services proposés : commerces, restaurants,… Patrimoine à visiter, et possibilité de se garer (parking de X places… par exemple).

 

 

Merci pour vos commentaires :

 

 Hé bien Tante Agathe, il y a bien longtemps que les Puisserguiérains ne réagissaient plus !

 Mais, me diras-tu, pour écrire de telles bêtises !

  Je l'ai déjà écris, je suis étonnée qu'aucun accident grave ne soit arrivé le vendredi, alors que les camions se croisent (souvent sans ralentir) aux abords du marché. Alors OUI A LA DEVIATION.

 Oui beaucoup de personnes travaillent à l'extérieur de Puisserguier, et le soir il y a moins de camions que dans la journée, mais Oli34 à l'air d'oublier qu'il y a des personnes qui restent en permanence au village, qui habitent sur la nationale, qui doivent traverser cette route que je considère comme dangereuse.... et puis, Oli34 sait-il (ou sait-t-elle) que la pollution existe, vous savez, ces particules émises principalement par ces gros camions qui font ronfler leur moteur qui se déposent partout, sur les murs, les arbres, dans nos poumons, ....

"je vais revendre ma piole avec un bon bénéfice grace a la deviation,plus de camion plus de sousou,et je me casse de ce village qui est mort dans 10ans"

 Cela prouve l'attachement que vous avez à votre village, et que vous n'en n'avez rien à "foutre", vous allez faire un bénéfice, tant mieux pour vous, vous êtes comme certaines personnes du village qui n'agissent que pour la gloriole et les bénéfices qu'ils peuvent en tirer, l'essentiel étant d'arriver au but, par tous les moyens, légaux ou illégaux.

 Je ne me fais pas de soucis, ils se reconnaitront !

 Pour moi, je le redis, UN GRAND OUI, mettons en valeur notre village, attirons les touristes et vous verrez que dans 10 ans notre village ne sera ni mort, ni devenu un village dortoir, mais pour cela, il faut bouger !!!!!  Mathilde

 

 Lire midi libre du 11 février : http://www.midilibre.com/articles/2011/02/11/VILLAGES-Pui...

Les habitants de Valros réagissent à la rumeur qui fait de leur hameau "un village mort".

 quoi de neuf chez tatie

 Lire midi libre du 12 février :

   http://www.midilibre.com/articles/2011/02/12/VILLAGES-Val...

Une fois encore, on peut se réjouir que le ridicule ne tue pas !!! 

 

@ Bonjour Tante Agathe.

Pour informer l’auteur Aa qui s’est  exprimé dans les brèves de comptoir :

La B.I.V.A.P :

- n’a jamais intenté de procès à la municipalité précédente pour pollution du trafic routier.

- elle n’a pu ni  perdre, ni être subventionnée, pour un procès qui relève de l’imaginaire.

 La B.I.V.A.P a saisi le tribunal administratif le 02/05/2007 à la demande de concitoyens.

- pour annulation de la délibération du 05/03.2007, liée au P L U.

- l’avocat choisi a été payé en septembre 2007  par des habitants, sous forme de souscription.

La nouvelle municipalité :              

- après étude du dossier, et consultation d’avocat, par souci d’économie des finances municipales, (éviter les honoraires de son avocat, et indemnité à verser….), a souhaité mettre un terme à cette assignation.

- un compromis élaboré par avocat a été signé. Le remboursement des honoraires de l’avocat de l’association a été étalé sur deux ans. 

Les souscripteurs ont été remboursés au prorata des sommes versées, et ont reçu les explications nécessaires.

Pour la B.I.V.A.P la Présidente : Monique Coll-Raffy

 

@ Bonjour Tante Agathe

Extrait du Midi Libre "Valros retrousse ses manches pour utiliser tous ses atouts, et réagir à la rumeur qui fait de lui   « un village mort » dans les communes confrontées au même problème autoroutier (cf Puisserguier, dans   Midi Libre de mercredi)."

Merci à Valros de démontrer que notre village peut ne pas être mort dans 10 ans, seulement voilà, il faut (comme je le disais il y a quelques temps), se bouger, il faut que les commerçants, au lieu de pleurer, se remontent les manches, pour certains, soient un peu plus accueillants, un sourire n'a jamais tué personne, au contraire !

Et au niveau de la commune, peut-être faut-il écouter toutes les propositions qui sont faites pour attirer les  touristes !

A bientôt, Mathilde.   

mercredi, 03 juin 2015

Quand le médiocre s'affiche ...

En ce mardi soir (2 juin), Tante Agathe apprécierait, sans doute comme vous, que certains ne prennent pas les autres pour des laquais pour qu'ils enlèvent leurs merdes à leur place.

aec.jpg

 Comme pollution visuelle, on ne fait pas mieux !