Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 21 janvier 2015

Des mesures simples

Il va sans dire que le traumatisme des assassinats commis lors des attentats contre Charlie hebdo, le supermarché et les policiers en ont violemment ébranlé plus d’un. Tante Agathe, comme des millions d’entre vous, a bien des difficultés à comprendre comment des êtres humains peuvent en arriver à commettre des horreurs au nom de leur « dieu de bienfaisance », de leur religion !!!! 

La religion, les religions ?

 

 De nombreux discours laissent penser à Tante Agathe que tout sera mis en œuvre pour combattre ces « barbares » intégristes, terroristes, disent-ils, auteurs de ces abominations…

 

Bien, Tante Agathe en a pris bonne note.

 

Mais Tante Agathe se dit néanmoins qu’on pourrait aussi être plus intransigeant sur les dérives de toutes ces femmes, ces hommes, extrémistes de tous bords qui affichent leurs croyances (cautionnant indirectement les exactions dénoncées) en dehors de leur intimité familiale ou des lieux voués à leur culte.  

Ils ne sont peut-être pas des caricatures (bien que …), mais, tout comme pour celles-ci, pourquoi ne se posent-ils pas la question de penser que cela irrite, que cela dérange, que cela effraie leurs concitoyens qui le vivent comme une provocation envers l’esprit « sacré » de laïcité, cher à la France, qui devrait permettre de bien vivre ensemble. 

D’autant rappelle Tante Agathe que de nombreuses lois ou arrêtés (apparemment peu ou pas appliqués) stipulent l’interdiction des signes distinctifs hors de la sphère privée.

 tante agathe

tante agathetante agathe

 

 

 

Est-ce bien nécessaire pour avoir la « FOI » (Photos internet)

 

Chacun devrait pouvoir ainsi défendre la LAÏCITE qui lui accorde, entre autre, le droit à croire à ce qu’il veut, y compris à rien. 

Et la LIBERTE qui consiste à jouir de la vie avec tout ce que le bonheur procure. Pouvoir librement s’exprimer sur tout, dialoguer, avancer. Tante Agathe apprécie la liberté de ne pas être obligée de s’affubler d’un uniforme, fut-ce-t’il noir, ou d’un couvre chef qui n’a même pas l’utilité de protéger du soleil et encore moins le cerveau ! 

Que dire de l’EGALITE, notamment devant les lois et les règles de vie en société qui n’est pas synonyme de communautarisme.  

Et puis la FRATERNITE dont semble bien dépourvus tous ces sinistres personnages. Fraternité qui consiste à accepter son voisin tel qu’il est sans vouloir rien ne lui imposer, surtout pas sa religion. 

 

Tante Agathe avec son éternelle naïveté aimerait retrouver l’école laïque où, comme « il n’y a pas si longtemps » à la cantine on ne mangeait que ce qu’il y avait, y compris le vendredi quand, comme Tante Agathe, on n’aimait pas le poisson….

Retrouver les services publics tels les hôpitaux, les piscines, les cabinets de médecins où les « maris » ne venaient pas (souvent en menaçant) réclamer des mesures spéciales pour leurs épouses.

  

MAIS LA, Tante Agathe pense qu’il y a du pain sur la planche, 

…. Mais qu’enfin avec un peu de courage et de volonté politique !!!  

Sacrée Tante Agathe !!!

 

Les commentaires sont fermés.