Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 29 mai 2014

Les Européennes à Puisserguier !

Tante Agathe vous livre les résultats du vote des Puisserguiérains pour les élections européennes 2014.

 

réultats eurepéennes.jpg

 

Si quelqu’un pouvait donner à Tante Agathe des explications cohérentes (et non des tonnes d’inepties de comptoirs de café du commerce) sur ce résultat, cela serait bienvenu.

 

Mais Tante Agathe s’interroge plus que jamais sur la compréhension des électeurs sur les sujets soumis à leur vote.

 

Le mélange des genres ne devrait pas faire bon ménage avec la démocratie.

 

Tante Agathe remarque que les seconds vainqueurs de ces élections sont la grande majorité des journalistes qui tiennent là un super évènement qui va leur permettre de blablater sur du sensationnel pendant des jours et des jours.

Une aubaine en soi, en oubliant qu’ils se sont peu étendus ces derniers mois sur le sujet, pour expliquer au « bon peuple » les rouages de cette Europe incontournable quoi qu’on fasse. 

dimanche, 25 mai 2014

Bonne fête à toutes les Mamans !

Tante Agathe pense qu'il n'est point besoin de vous rappeler que, ce dimanche 25 mai, deux évènements importants marquent cette journée. Les élections européennes, devoir citoyen, et la Fête des Mères, témoignage d’amour.

 

Tante Agathe ne manquera pas d’aller voter et se joint à vous pour fêter toutes les Mamans que nous embrassons tendrement.

 

Quant à l'origine de la fête des mères, Tante Agathe a trouvé ces quelques lignes qui retracent l’historique de cette marque d'affection :

 

"_Chaque année, nous fêtons les mamans. Nous les remercions de l’attention, de la protection et de l’amour qu’elles nous donnent. Cette tradition n’est pas vieille comme le monde mais perdure depuis un certain nombre de siècles.

 

La fête des mères au temps des Gaulois

 

La fête des mères remonte au temps d’Astérix, c’est une tradition très ancienne ! Les premiers à avoir instauré une journée consacrée aux mamans sont les Grecs et les Romains, qui organisaient chaque année au printemps une cérémonie en l’honneur de Rhéa et Cybèle, les divinités mères des Dieux.

 

La fête des mères que l’on connaît

 

La version moderne de la fête des mères nous vient directement des Etats-Unis. Le second dimanche du mois de mai 1907, au moment du décès de sa maman, une américaine a demandé aux autorités d’instaurer une journée en l’honneur de toutes les mamans du monde le deuxième dimanche de mai. Vœu exaucé ! Les petits américains honorent leur maman le deuxième dimanche de mai depuis plus de 100 ans.

 

La fête des mamans françaises

 

Mais en France célébrer les mamans et plus généralement la famille, est une idée de Napoléon. C’est le premier qui a évoqué l’idée d’une fête des mères officielle au printemps en 1806. Au départ, le but était d’honorer les mères de familles nombreuses.

 

Il faut cependant attendre le 20 avril 1926, pour que la première  "journée des mères" nationale ait lieu. Il s'agissait alors d'honorer les mères de familles nombreuses, avec remise de "Médailles de la Famille française". Elle n'a jamais eu grand succès jusqu'en 1941,  moment, où le Maréchal Pétain institue la fête des mères pour repeupler la France qui souffre de la seconde guerre mondiale.

 

tante agathe

 

Pour Pétain, la famille est une valeur essentielle pour la France. Il a souhaité officialiser cette fête pour attirer l’attention sur le rôle de la femme au foyer. Son discours est réputé pour la polémique qu’il a entraînée. Certains lui ont reproché sa vision de "femme-objet".  La grande "invention" de Vichy, ce fut d'honorer toutes les mères, d'en faire une fête familiale et d'en laisser la prise en charge aux enfants eux-mêmes, tout en faisant encadrer ces activités par les maîtres d'école. Bref, le collier de nouilles, c'est depuis Pétain !

 

En 1950, cette fête très populaire est officiellement fixée au 4ème dimanche de mai. Si ce dernier est le dimanche de Pentecôte, la fête des mères est reportée au premier dimanche de juin. _"

 

 

23 à 6 !!!

 Peut-être qu’hier soir vous étiez, comme Tante Agathe, scotchés à la télé pour savourer la victoire du RCT Toulon pour cette finale de Rugby TOULON/SARACENS diffusée depuis le stadium de Cardiff.

 

Mais direz-vous à Tante Agathe, « pourquoi parler de cette victoire toulonnaise sur ton blog, chroniques sur Puisserguier ? ».

 

Et bien Tante Agathe a trouvé qu'il était opportun de souligner que Puisserguier possède aussi de bien belles équipes de Rugby « ABB XV » qui flirtent avec les succès et que deux illustres personnages nés à Puisserguier se sont aussi distingués, en leurs temps, au RCT Toulon.

 

Tante Agathe veut parler des frères Herrero, André et Daniel (l’homme au bandeau rouge sur crinière blanche).

 

Tante Agathe profite donc de cette occasion pour rappeler que le 25 mars 2012 le stade municipal a été baptisé « Stade des Frères Herrero » lors d’une cérémonie émouvante à laquelle participaient André et Daniel.

 

tante agathe

 

Tante Agathe s’est laissée dire que, de temps à autre, vous pouvez voir à Puisserguier la silhouette de Daniel, ce grand et sympathique gaillard venu rendre visite à des parents ou amis.... 

samedi, 17 mai 2014

Abominable piège

  Tante Agathe avait prévu une petite visite à son « filleul » l’oisillon Grand Duc « Agathe ».

Toujours en forme le poussin semble couler des jours heureux dans cet endroit choisi par ses parents pour le protéger de gens mal intentionnés ou de prédateurs.

 

tante agathe

 

Ravie de l’avoir retrouvé en bonne santé Tante Agathe a quitté son nouvel ami, mais à quelques mètres de là....

 

L’horreur !

 

Un piège garni d’appâts a été installé, Dans quel but ??? Et par QUI ???

 

tante agathe

 

Horrifiée par de tels procédés Tante Agathe rappelle à ceux qui ont eu cette très mauvaise idée que le Grand Duc est une espèce protégée.

Ci-dessous Tante Agathe vous invite à lire ce dont parle la loi de protection.

 

Statut de protection actuelle

Le Hibou grand-duc bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est inscrit à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne.

Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu.

Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

 

Tante Agathe espère qu’à sa prochaine visite cet objet d’un autre âge aura disparu.

Dans le cas contraire la presse sera peut-être intéressée pour dénoncer cette violation de la loi.

 

PS, renseignements pris auprès d'un ami ornithologue passionné, Tante Agathe a appris que le Grand Duc, n'étant pas un charognard, a peu de chance d'être pris au piège de cette installation, semble-t-il, destinée à traquer, entre autre, les renards...

 

PS II, selon des informations recueillies auprès d'un chasseur, enchanté d'avoir pu voir (chose rarissime) cet oiseau, Tante Agathe s'est laissée dire que ce piège aurait bien été installé pour protéger le "bébé" Grand Duc d'éventuels prédateurs comme le renard. 

 

Mais à quand un piège efficace pour piéger la Connerie des hommes ????

 

PS III, en ce 15 mai "bébé" se porte toujours bien, et Tante Agathe a pu constater que le piège a été enlevé.... D'après un témoignage recueilli par Tante Agathe, des renards sembleraient bien avoir été vus dans les vignes alentours....

 

tante agathe

 

 

lundi, 05 mai 2014

A défaut de muguet

 Comme il faisait beau en cette journée de 1er mai, Tante Agathe a décidé d’aller se promener dans la garrigue, accompagnée de Pataud,  en espérant y trouver quelques brins de muguets, peut-être une poignée d’asperges ou des champignons...

 

Pataud, c’est le fidèle gros nounours de chien de Tante Agathe !

 

Malheureusement au bout de vaines recherches Tante Agathe a du se rendre à l’évidence que ni muguet, ni asperges, ou champignons ne viendraient garnir son panier désespérément vide.

 

Un peu lasse, Tante Agathe, sur le point de repartir à la maison entend Pataud aboyer pour signaler une présence... Tante Agathe le rejoint et le retrouve alors en arrêt devant une aire de rapaces...

 

Quelle ne fut pas alors la joyeuse surprise de Tante Agathe de se retrouver "nez à bec" avec un poussin Grand Duc dont les parents n’étaient pas très loin (la présence de deux petits lapereaux pour le dîner du bébé en témoignait).

 

tante agathe

 

En partant, laissant l’oisillon tranquille, Tante Agathe a pensé donner un nom de baptême à ce majestueux « futur » Grand Duc en lui offrant un beau prénom : Agathe.

 

tante agathe

 

Ainsi quelquefois, en levant la tête à l’orée des bois, peut-être aurez-vous la chance de croiser du regard Agathe, en chair et en plumes....

 

 

@ Superbe document que j'envoie à notre conférencier Pèire ainsi qu'à Julie, tous deux s'intéressent tout particulièrement aux oiseaux.

Apprécier la nature, c'est apprendre à observer, en respecter les exigences, goûter au calme et à la beauté.

Anne Marie

 

 

 

jeudi, 01 mai 2014

Le 1er mai... Un brin de muguet, et du Travail pour tous

Fête du travail,...

... brins de Muguet porte bonheur

Tante Agathe est heureuse de vous offrir ce symbole qu'est cette fleur pleine de senteur, le Muguet.

ca4070094c0b053ec88d96876a9b1985.jpg



Il est toujours bon de rappeler l'origine de cette tradition :


1er mai : les origines de la fête du muguet et du travail


La première remonte au Moyen-Age tandis que la seconde trouve ses origines à Chicago en 1886.

Une fête du muguet…

Depuis le Moyen-Age. Il semble que le muguet aussi appelé lys des vallées, une plante originaire du Japon, soit présente en Europe depuis le Moyen-Age. La plante à clochettes a toujours symbolisé le printemps et les Celtes qui lui accordaient des vertus porte-bonheur.


Le 1er mai 1561, le roi Charles IX officialisa les choses : ayant reçu à tante agathecette date un brin de muguet en guise de porte-bonheur, il décida d'en offrir chaque année aux dames de la cour. La tradition était née.

La fleur est aussi celle des rencontres amoureuses. Longtemps, furent organisés en Europe des “bals du muguet”. C'était d'ailleurs l'un des seuls bals de l'année où les parents n'avaient pas le droit de cité. Ce jour-là, les jeunes filles s'habillaient de blanc et les garçons ornaient leur boutonnière d'un brin de muguet.

… et la fête du Travail

1er mai 1886. Ce samedi à Chicago, un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures est lancé par les syndicats américain. Une grève, suivie par 400 000 salariés paralyse de nombreuses usines. Le mouvement se poursuit et le 4 mai, lors d'une manifestation, une bombe est jetée sur les policiers qui ripostent. Bilan : une dizaine de morts, dont 7 policiers. S'en suivra la condamnation à mort de cinq anarchistes.

20 juin 1889 : le congrès de la IIème Internationale socialiste réuni à Paris pour le centenaire de la Révolution française, décide de faire du 1er mai un jour de lutte à travers le monde avec pour objectif la journée de huit heures. Cette date fut choisie en mémoire du mouvement du 1er mai 1886 de Chicago.

Dès 1890, les manisfestants arborent un triangle rouge symbolisant leur triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs. Cette marque est progressivement remplacée par une fleur d'églantine, puis en 1907 par un brin de muguet. Le muguet fait son grand retour…

24 avril 1941 : en pleine occupation allemande, le 1er mai est officiellement désigné comme la fête du Travail par le gouvernement de Vichy qui espérait rallier les ouvriers. Le jour devient chômé.

Avril 1947 : la mesure est reprise par le gouvernement issu de la Libération. Celui-ci fait du 1er mai un jour férié et payé .

Aujourd'hui, la Fête du Travail est commémorée par un jour chômé dans la plupart des pays d'Europe à l'exception notamment de la Suisse et des Pays-Bas. Au Royaume-Uni, c'est le premier lundi de mai qui est férié.